Jamais l’humanité ne s’est portée aussi bien

Imprimer

Jamais l’humanité ne s’est portée aussi bien

De tous temps les cassandres et les pessimistes culturels ont été plus nombreux et plus verbeux que les optimistes. Et le début du 21ème siècle ne fait pas exception. Le phénomène s’y développe même grâce à des médias condamnés à colporter, en les amplifiant, les mauvaises nouvelles plutôt que les bonnes.

C’est à longueur de semaines que le GIEC nous met en garde contre le réchauffement climatique, les urbanistes nous alarment en nous assurant les pires difficultés en matière de mobilité, les gourous de la finances nous prédisent la prochaine crise, les populistes nous promettent l’invasion des migrants, les antimusulmans nous annoncent que l’Islam a commencé à déferler sur l’Europe, « A bon entendeur » nous affole avec ses enquêtes alimentaires, les écologistes nous effraient avec leurs mesures de la pollution des sols et de l’air. Etc.

Heureusement, de temps en temps un intellectuel porteur d’espérance, analyste sérieux des faits et rationnel dans ses conclusions, s’élève au-dessus de la déferlante catastrophiste pour nous montrer qu’en réalité « jamais l’humanité n’a vécu une période aussi paisible et heureuse ». Rappels historiques et chiffres à l’appui, Steven Pinker, professeur de psychologie à l’université de Harvard, nous montre dans son dernier ouvrage (*) que la santé, la prospérité, la sécurité et la paix sont en hausse dans le monde entier.

C’est ainsi que l’espérance et le niveau de vie ont crû universellement, dans les pays riches comme dans les pays les plus pauvres, le taux d’alphabétisation augmente partout, le sort des enfants s’améliore constamment, les famines endémiques ont disparu, on plante sur la terre plus d’arbres qu’on en brûle, les décès dus aux guerres, aux attentats et aux homicides n’ont jamais été aussi peu élevés, la peine de mort est de moins en moins appliquée, la démocratie et l’égalité des droits poursuivent leurs avances. A preuve, nous dit Pinker, « dans tous les pays qui disposent de données sur le taux de satisfaction et de bonheur, celui-ci progresse ». 

Ces progrès sont un leg du siècle des Lumières, animés par les idéaux puissants que furent, et sont toujours, la raison, la science et l’humanisme. Certes, de nouvelles difficultés se pressent chaque jour à la porte de l’humanité. Des problèmes anciens subsistent, non encore résolus. Certains sont graves, d’autres moins, mais tous, s’ils sont abordés courageusement et rationnellement, à l’aide des instruments scientifiques dont nous disposons déjà, ou qu’il nous reste à découvrir, sont solubles dans un délai raisonnable et dans l’intérêt de tous.

Alors, en cette fin d’année et à l’abord de 2020, foin du pessimisme ambiant et des craintes sur l’avenir de l’humanité. Celle-ci, avec les succès que l’on sait, a fait face à des temps et des problèmes autrement plus dramatiques que ceux qui nous préoccupent.

Joyeux Noël à tous et entrons dans 2020 plein de confiance et d’ambitions !!

Pierre Kunz

(*) Steven Pinker, Le Triomphe des Lumières, 2018

Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • Je partage votre souci de dénoncer la morosité ambiante et l'alarmiste de certains. Mais pour des raisons diamétralement opposées aux vôtres.
    Car ces oiseaux de mauvaise augure diminuent considérablement l'impact du message qui consiste à rappeler la dimension contrainte de notre environnement. Il n'existe pas d'autre lieu connu dans l'univers pour abriter la vie et nous sommes effectivement en train de le bousiller.

    Vous évoquez un intellectuel qui apporte de l'eau à votre moulin. C'est de bonne guerre. Maintenant, si vous vouliez vraiment faire avancer votre cause, vous prendriez le temps de consulter des ouvrages tout aussi parlants qui vous permettraient de remettre en perspective vos prises de position de manière plus objective. Je vous encourage donc vivement à prendre connaissance du dernier ouvrage de Tim Jackson " Prospérité sans croissance" réédité en 2017 et mis à jour. Vous comprendrez alors que ce que vous proposez mérite d'être nuancé. Pour le moins.
    Malheureusement, je doute que vous vous y résigniez. Vous avez beaucoup trop à perdre. Dommage, car viendra le jour où vous réaliserez tout ce que vous avez sciemment mis de côté pour éviter la remise en question. Ce sera vraisemblablement sur le tard, alité et grabataire. Le regret n'est pas la meilleure manière de quitter cette Terre.

  • Cher Monsieur Jenni,
    Je ne sais rien du "moulin" dont vous parlez. Où, dans le texte ci-dessus, avez-vous lu que Pierre Kunz serait un climato-sceptique ? Où avez-vous trouvé une invitation à la poursuite d'une croissance insoutenable dans la durée ?
    Vous n'en avez probablement pas le temps, mais si vous consultiez quelques-uns de mes blogs précédents vous découvrirez que je me m'agace depuis longtemps devant la manque d'initiatives de nos gouvernants face au réchauffement climatique alors que les moyens de lutte existent et sont déjà disponibles. Par ailleurs l'ancien directeur de Balexert que je suis s'élève depuis belle lurette contre le consumériste stupide auquel les peuples occidentaux ont succombé.
    Cela précisé, je ne pense pas que notre société puisse s'épargner d'énorme troubles sociaux si la croissance économique devait s'arrêter. Nous entrerions alors dans un monde figé, sans espoir de progrès pour les couches les moins aisées de la population. Mais je crois qu'une croissance respectueuse de l'environnement est possible, fondée sur les valeurs des Lumières : science, raison et humanisme. D'ailleurs nous y seront forcés.

  • "Jamais l’humanité ne s’est portée aussi bien" Certes, et c'est justement le problème. Avec un tel taux de croissance démographique, on va droit dans le mur et je ne peux m'imaginer que la courbe va fléchir sans problème...
    Encore une fois. Quand on lui montre la surpopulation, l'imbécile regarde le réchauffement climatique (ou les continents de plastiques, ou les pesticides, etc, etc...).

  • Merci! Joyeux Noël à vous aussi :)

    Ben... Messieurs, aucun souhait en retour après vos commentaires d'éteignoirs....?

  • Monsieur Kunz, je vous lis régulièrement et je ne remets nullement en question vos préoccupations écologiques.
    Je vous encourage vivement à prendre connaissance de cet ouvrage au titre provocateur. Vous serez surpris par le ton et la rigueur de l'étude qui donne un éclairage beaucoup plus large et sérieux sur les indicateurs que vous mentionnez pour illustrer votre titre.
    Mon intention n'est pas de contester votre optimisme mais de le relativiser car si nous ne trouvons pas le moyen de changer la doctrine économique rapidement, nous allons provoquer des dégâts irréversibles. Extrait :

    "La vérité c'est qu'il n'existe aucun scénario crédible, socialement juste et écologiquement soutenable pour faire croitre en permanence les revenus de neuf milliards de personnes. La question critique n'est pas de savoir s'il est techniquement faisable de décarboner complètement nos systèmes énergétiques ou de dématérialiser nos modes de consommation, mais si ce tour de force est possible dans notre type de société.
    L'analyse menée à bien dans ce chapitre (5) suggère qu'il est totalement fantaisiste de croire qu'il est possible d'obtenir une baisse "importante" des émissions et de l'utilisation des ressources sans se confronter à la structure des économies de marché."

  • Merrci Géo de m'avoir rapprochée de Zemmour que je n'ai jamais ni lu ni vu une seule de ses vidéos. Je regardais une vidéo quand celle de Zemmour est venue se greffer juste après! Un enchantement! Je partage entièrement tout ce qu'il a dit! Très intéressante comme vidéo qui date de 2018, où il était invité pour la sortie de son live que vous nous donnez en référence depuis pas mal de temps. Aussi, je vous laisse le lien et vous douhaite une très bonne lecture:

    https://www.youtube.com/watch?v=KzFaZYZwV-w

  • C`est vrai, on n`a jamais vendu autant de voitures de luxe et de diamants.

  • C`est vrai, on n`a jamais vendu autant de voitures de luxe et de diamants."

    Et... tant mieux!
    Cela n'est pas le cas de la Hongrie où vous vivez!? Pas de riches? Tous des paumés? J'aimerais bien savoir ce qui se passe dans ce pays.......

Les commentaires sont fermés.