Ouverture à Genève d’un centre de PMA

Imprimer

Les médias de ce jour informent les Genevois que les couples touchés par un problème infertilité (10 à 15 % des couples, paraît-il) disposent désormais d’un centre dédié à la procréation médicalement assistée. C’est un progrès, ne serait-ce que parce que ces personnes n’auront plus besoin de se rendre à l’étranger pour bénéficier de ces thérapies.

Dans les articles concernant ce développement les journalistes n’ont pas encore évoqué la question de l’opportunité d’inscrire ces prestations dans la liste de celles couvertes par la LaMal. Ils se contentent de constater qu’actuellement elles ne le sont pas. Mais cela ne saurait tarder.

Il s’agira alors de se poser la question « l’enfantement est-il un droit ? ». A l’évidence non, c’est une bénédiction de la vie. Il n’en reste pas moins que, les avis seront très partagés sur la réponse que loi devrait apporter. Et on peut déjà parier qu’en fin de compte les adeptes de l’Etat-providence et de l’égalitarisme feront pencher la balance du côté de la gratuité des traitements. Certains le regretteront pour des raisons essentielles, éthiques, d’autres au motif que l’allongement continuel et incohérent de la liste des soins couverts par la LaMal contribue grandement à la hausse toute aussi continue des primes.

Cela dit, objectivement, qui pourrait s’opposer à l’inscription des coûts de la PMA sous le chapeau de la LaMal alors que les dépenses liées à un avortement (près de 1000 par an à Genève), même « de confort », sont prises en charge ?

Pierre Kunz

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Dangereuses ces fabriques à bébés ! Pensons aux enfants d'abord !!!! SVP. Attention aux donneurs spermes ou ovules anonymes ou cachés ou tout ce trafic malhonnête qui engendrent des ORPHELINS A VIE !

Les commentaires sont fermés.