Suicides, et en Suisse ?

Imprimer

Les médias, au cours de ces derniers jours, ont diffusé à gros traits les statistiques de l’OMS relatives aux taux de suicides dans le monde. Le motif de ces publications était « la journée mondiale de la prévention du suicide » décidée par la grande institution.

C’est ainsi que nous avons appris que 800'000 personnes s’ôtent la vie chaque année dans le monde. Un chiffre peu intéressant en tant que tel, surtout si on ne le met pas en perspective et on regrette que les journaux, les radios et les TV n’aient pas pris la peine de fournir quelques données supplémentaires sur la question, notamment au sujet de notre pays.

Pour compléter le dossier, il suffit de se rendre sur le site de l’Observatoire suisse de la santé qui est riche en données sur les taux de suicides en Suisse. Outre ce qui est connu (importance du suicide des jeunes, etc.) on y trouve quelques informations générales intéressantes. Par exemple que

  • depuis une décennie le nombre de suicides dans notre pays se situe autour de 1500 par an, suicides assistés (en hausse mais que ne semble pas prendre en compte les statistiques de l’OMS) compris,
  • ce chiffre mène au constat que les Helvètes de suicident davantage que dans le reste du monde (0,18 pour cent mille habitants contre 0,11).
  • il montre que la mortalité par suicide est 6 à 7 fois plus forte que celle due aux accidents routiers,
  • les taux de suicides varient fortement selon les cantons et vont de 9,1 à 21,2 par cent mille,
  • le canton dans lequel les habitants sont le moins enclins à s’ôter la vie est celui du Tessin,
  • ceux où le taux de suicide est le plus élevé depuis plusieurs années sont ceux d’Appenzell IR et du Jura,
  • Genève montre un taux de suicides en baisse régulière et il est proche désormais du Tessin.

Décidemment, les chiffres helvétiques ne sont pas bons. Ils résultent probablement en grande partie de la pression que les Suisses s’infligent pour demeurer le pays le plus productif et le plus riche du monde.

Pierre Kunz

 

 

 

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Je n'ai jamais compris le suicide?

    Le nombre en Suisse est effarent! Mais Pourquoi!?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel